Cet après-midi, le Sénat, et demain l’Assemblée Nationale, voteront définitivement la loi imposant aux hébergeurs le retrait, en une heure, de tout contenu que la police aura seule qualifié de « terroriste », sans décision d'un juge.

Issu d’un règlement européen, ce nouveau régime renforce dangereusement la censure administrative d’Internet. Mais surtout, ce mécanisme est totalement contraire à une décision du Conseil constitutionnel, comme nous l’expliquions il y a quelques mois.
laquadrature.net/2022/02/08/le

Le gouvernement français se sert ici du droit de l’Union européenne pour faire passer ce qui a été jugé comme contraire à la liberté d’expression et renforcera l’hégémonie de certains acteurs d’Internet.

Car pour respecter les obligations de censure en une heure, les plateformes devront mettre en place des filtres automatisés que seuls les géants du web sont en mesure de fournir.

@LaQuadrature il y aura plus de monde sur les plateformes décentralisé

Follow

@tintin_officiel @LaQuadrature mouarf pas spécialement. La censure des plateformes hegemoniques est déjà bien en place et on a jamais vu d'exode.

Sign in to participate in the conversation
kolektiva.social

A collective effort to offer federated social media to anarchist collectives and individuals in the fediverse. Registrations are open. Kolektiva.social is made by anarchists and anti-colonialists, for the social movements and for liberation!