(Je me rends compte aussi que j'ai fait beaucoup de fautes dans ce thread. Mettez ça sur le compte de mon mépris de la langue française, je vous prie.)

Show thread

À moins, bien sûr, que vous ne voulez que faire de la guerre culturelle et marquer des points politiques sur le dos des personnes marginalisées. Dans ce cas, go for it, mais ne vous surprenez pas si je vous crache à la gueule si je vous croise dans la rue.

Show thread

Aussi: quand on entend un mot ou une expression pour la première fois, ça peut créer un sentiment d'étrangeté, voire d'inconfort. Essayez donc de comprendre pourquoi ces mots et ces expressions existent, quelles réalités ils nomment, avant de monter sur vos grands chevaux.

Show thread

Il va falloir que tout ce beau monde comprenne que ce n'est pas en refusant de reconnaître une réalité que cette réalité va disparaître. Les personnes trans et non-binaires avec des vagins vont continuer d'exister et de nécessiter des soins même si vous ne voulez pas le savoir.

Show thread

Parce que le concept est incroyablement dur à comprendre? Certainement pas. Parce que ça remet en question leur identité de genre? Non plus. Parce qu'il y a de la transphobie derrière ça? Sûrement.

Show thread

Alors pourquoi des femmes cisgenre (et des dudes de droite brune à qui ont n'a pas demandé leur avis) capotent quand on parle de «personnes avec un utérus» dans le contexte de discussions sur la santé publique?

Show thread

Je n'ai jamais entendu un seul homme gay capoter à cause de l'expression HARSAH. Ils savent que ça ne remet pas en cause la réalité et la validité de leur orientation sexuelle.

Show thread

Si on disait juste «les hommes gays», on exclurait une partie des hommes qui ont des relations sexuelles avec des hommes et on risquerait de ne pas leur offrir les soins dont ils ont besoin et qu'ils méritent.

Show thread

Ce n'est pas une conspiration woke, c'est une façon de nommer une réalité qui ne disparaîtra pas si on ne la nomme pas. Les hommes hétéros qui ont des relations sexuelles avec des hommes peuvent avoir des problématiques de santé liées à leurs comportements.

Show thread

(Parce que oui, des hommes hétérosexuels qui ont des relations avec des hommes, ça existe – j'en ai rencontré.)

Show thread

Il y a des termes utilisés en santé publique qui servent à dépasser les identités de genres et les orientations sexuelles. Exemple, «hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes» (HARSAH) est utilisé pour inclure les hommes gays, bisexuels, pansexuels, hétérosexuels.

Je suis la poète
Dont ton cher papa aurait
Dû te mettre en garde.

Supposons qu’une autrice quelconque (ahem) aurait un manuscrit constitué de deux cent haïkus érotiques. À quelle maison d’éditions cette autrice non-identifiée (ahem) devrait-elle le soumettre?

Ça me fait tout drôle…. Mon prochain livre sera le premier qu’on ne recommandera pas pour la Saint-Valentin.

J’ai rêvé que je m’envolais pour la Suède pour recevoir le prix Nobel de littérature, mais qu’en descendant de l’avion, Charles XVI Gustave en personne m’apprenait qu’il y avait eu une erreur et qu’il venait de le remettre à Marc Fisher.

Sorry for my angry outbursts and intense mood swings; it's that time of the century.

Les amis de vos amis ne sont pas nécessairement vos amis; de grâce, soyez sur vos gardes et ne vous alliez pas avec des ordures juste parce qu’elles savent répéter le vocabulaire qui vous plaît.

Show thread
Show older
kolektiva.social

A collective effort to offer federated social media to anarchist collectives and individuals in the fediverse. Registrations are open. Kolektiva.social is made by anarchists and anti-colonialists, for the social movements and for liberation!